Accueil Contact TIC-GOUV Transparence budgétaire
 
  TIC-GOUV » Actualités
Le projet TIC pour la gouvernance locale sur les rails
 
 

«  A travers ce projet ambitieux et novateur porté par l’Ong ASSOAL, structure avec laquelle la Délégation de l’Union Européenne (DUE) travaille depuis plusieurs années dans l’accompagnement aux processus participatifs  et  financé à hauteur de 722 230 Euros (soit  environ 470 millions de Fcfa), la DUE souhaite accompagner les communes  de Yaoundé II, Douala III, Douala V et la commune rurale d’Edzendouan dans la mise en œuvre des responsabilités nouvelles qui leur ont été transférées dans le cadre du processus de la décentralisation ». S’exprime Raul Mateus Paula, l’ambassadeur chef de mission de la DUE au Cameroun, le 30 octobre dernier à l’hôtel N’Toungou à Yaoundé, lors de la conférence de lancement du projet TIC pour la gouvernance locale et le Budget Participatif (BP). Dans l’assistance, sont présents les représentants de l’administration camerounaise, des mairies partenaires au projet, des Communautés Urbaines de Yaoundé et de Douala, des institutions spécialisées sur le développement local, de la société civile, des médias et de l’équipe technique du projet.

Projet identifié au terme d’un processus de sélection rigoureux pour lequel la DUE à Yaoundé a reçu 160 propositions, Raul Mateus Paula tout en félicitant l’Ong ASSOAL et les communes partenaires pour la bonne qualité de leur dossier de candidature, voit ici « un très bon exemple de partenariat entre communes et OSC ». Toutefois, a tenu à préciser l’ambassadeur chef de mission de la DUE au Cameroun, comme dans n’importe quel partenariat, il est important de définir dès la base le rôle et les attributions de chacun, « les communes  doivent être les chefs de file du développement local. Pour cela, elles doivent être en capacité de coordonner l’ensemble des actions de développement initiées dans leurs territoires », explique-t-il dans son propos.  Les OSC, quant à elles, ont la lourde tâche d’appuyer les communes dans leurs missions car ces associations son souvent bien placées pour mobiliser et sensibiliser les populations des quartiers et des villages aux stratégies de développement.

 

Renforcement de la communication

Prenant la parole au nom des mairies partenaires au projet, Luc Assamba Assamba, le maire de Yaoundé II  déclare dans son propos que le projet TIC4 Gov  est une initiative qui, arrive à point nommé pour le renforcement des actions que les communes ont lancé dans le cadre de l’amélioration de la participation citoyenne des populations à la gestion communale. « Cet outil permettra, de renforcer la communication entre les élus locaux que nous sommes et la base pour laquelle nous avons pris l’engagement de servir. Nous pourrons ainsi efficacement associer nos populations respectives dans toutes les phases des projets à réaliser dans nos communes. Je pense ici prioritairement au choix des projets, à leur suivi, leur évaluation et sur le degré de satisfaction, tout ceci dans le but noble d’assurer l’appropriation de toutes les actions entreprises par les bénéficiaires  », pense Luc Assamba Assamba.

 

Forte implication des communes partenaires

Aucune initiative n’étant durable sans une véritable appropriation des stratégies et actions de développement local par les communes, Raul Mateus Paula a souligné que dans le cadre dudit projet, l’appropriation devra nécessairement passer par une forte implication des communes en ce qui concerne les ressources humaines, techniques et financières.

Le projet TIC pour la gouvernance locale et le BP a débuté le 15 septembre dernier et va s’étaler sur 3 ans avec des activités comme l’utilisation des SMS (coût : 17 Fcfa chacun) pour faciliter l’interaction entre citoyens et services municipaux, l’inscription dans les budgets des 4 communes d’une ligne pour le BP afin de permettre aux habitants de décider  quelles réalisations sont prioritaires dans leurs quartiers et leurs villages. Non des moindres, il s’agira aussi de mettre en place une plateforme multi-acteurs visant à initier une campagne de plaidoyer au niveau national pour le BP.


Source :  
DANS LA MEME RUBRIQUE:
Allo citoyen !!! un souci ?
Appelez au
8133
phone
OK
TIC-GOUV
 
• Présentation
» Actualités
• BP au Cameroun
• Cartographie